Souvenirs... Souvenirs...(123) Ecrit par Frédéric Gerchambeau
(Loreena McKennitt – Colisée de Roubaix – 5 avril 2007)

 

J'avais quitté Loreena McKennitt à Paris, le 15 mars dernier, après un concert que j'avais trouvé et que tout le monde avait trouvé exceptionnel. J'avais juste trouvé étrange qu'elle ne salua pas le public suite à son deuxième rappel et dernier morceau du concert. Elle était partie sans un mot et sans un regard pour le public qu'il lui offrait sa n-ième standing ovation de la soirée. Naïvement, j'avais pris ça pour une timidité excessive de sa part. J'ai appris plus tard que des problèmes de son (apparemment inaudible par le public) l'avaient énormément perturbée. Elle avait terminé son concert en larmes.

 

Heureusement pour le public Roubaisien, c'est à une toute autre Loreena McKennitt qu'il eut droit. Dans la salle du Colisée, elle fut détendue, souriante et pour tout dire impériale. Autant à Paris j'étais un peu loin de la scène, autant à Roubaix je fus près de Loreena. Troisième rang légèrement à droite et avec personne juste devant moi, ce fut un régal pour mes yeux, mes oreilles et mon âme. Il fallait voir Loreena plaisanter avec ses musiciens, sauter comme une rockeuse à la fin d'un des morceaux et prendre un plaisir évident durant tout le concert. Le tout dans un sublime décor orientalisant et sous des lumières féériques.

Pour ce qui est du concert lui-même, sa première partie fut identique à celle jouée à Paris, débutant avec "She moved through the fair" pour se terminer par "Caravanserai" en passant par "The Highwayman", "Dante's Prayer" et quelques autres classiques. Quant à la deuxième partie roubaisienne, elle différa de la deuxième partie parisienne pour une certaine mesure de par son contenu mais surtout de par l'ordre des morceaux, débutant par "Raglan Road" pour se terminer par "Never ending road" en passant par "The Lady of Shalott", "The old ways" et quelques autres incontournables. Mais ce fut réellement le troisième rappel (eh oui, il y eu un troisième rappel à Roubaix) qui fut surprenant. Puisqu'elle y joua "Une canadien errant", un morceau plutôt rare de son répertoire et qu'elle n'avait pas interprété depuis bien longtemps.

 

Il semble qu'à Paris la séance de dédicace post-concert se passa assez mal, avec trop de monde pressé autour de Loreena, trop de bousculades pour lui parler ou pour lui faire signer un autographe. A Roubaix, ce fut l'inverse. Pourtant il y avait aussi du monde pour attendre Loreena à la sortie du Colisée. Mais cela se passa dans le calme, la joie et le respect pour cette immense artiste qui signa très gentiment des dizaines de programmes et parla en toute simplicité à tous et à toutes. A la fin de la séance de dédicace, elle s'avança vers une jeune femme qui n'avait pas osé s'approcher d'elle pour lui faire signer le billet de concert qu'elle tenait dans sa main. La pauvre pleura rien qu'en voyant Loreena marcher vers elle. Très émue qu'on pleure à son propos, celle-ci prit longuement la jeune fille dans ses bras pour la réconforter. C'est cette image qui me restera de cette soirée, celle d'une Loreena McKennitt sincèrement très proche de son public et sans chichi aucun.  
  
Liste des morceaux joués par Loreena McKennitt ce 5 avril 2007 au Colisée de Roubaix :
 
1) She moved through the fair
2) The gates of Istanbul
3) The Mummer's dance
4) Penelope's song
5) Marco Polo
6) The Highwayman
7) Dante's Prayer
8) The bonny swans
9) Caravanserai
(Entracte)
10) Raglan Road

11) The mystic's dream
12) Santiago
13 ) The Lady of Shalott
14) All souls night
15) The old ways
16) Never ending road (Amhran duit)
Rappels :
17) Huron Beltane fire dance
18) Cymbeline

19) Un canadien errant

 

 

© Frédéric Gerchambeau
Cliquez ici pour lire :
Souvenirs... Souvenirs... (124)
Pour m'écrire : Frédéric Gerchambeau
Pour retourner à la page centrale :
--- Il n'est jamais trop d'Art....---